07/01/2007

Icarion, mon fils

 
Icarion

Attablés, au coin du feu crépitant dans l’âtre, les visages éclairés par la seule lueur des flammes, d’humeur joyeuse, Icare et Diane font ripaille tout en discutant.

- Cette soupe est excellente et très nourrissante, elle me donnera des forces pour voler.

- Je suis contente qu’elle te plaise.

- Ma Diane, me feras-tu un enfant pour mes 22 ans ?

- Lui apprendras-tu à voler ?

- Oui.

- Mon Icare, es-tu en train de me demander de te faire un enfant auquel tu apprendras à voler et s’il te ressemble qui risquera de se brûler les ailes, tout comme toi ?

- …long silence…(Icare ne répond pas)

- Veux-tu me tuer aussi ?

- Tu ne peux pas mourir, tu es une déesse…tu es éternelle.

- Alors, bel Icare, veux-tu me rendre éternellement triste, d’avoir perdu un enfant ?

-…long silence…

- Amour, te rends-tu compte du danger que tu fais courir à ceux qui t'aiment ?

-...

 

Quelques années plus tard, Icarion, fils d’Icare et de Diane, apprend les rudiments des techniques de vol avec son père.

 

- Dis Papa, je n’ai plus envie de voler.

- Comment peux-tu m'annoncer une chose pareille ?

- Cela ne m’intéresse pas.

- Essaie encore, tu verras, c’est une sensation extrêmement grisante.

- Non, je préfère jouer, tout aussi extrêmement, de la lyre !

- Comment cela ?

- Apollon, mon oncle, m’en a donné une. Moi, Icarion, je voudrais devenir un grand virtuose tout comme lui !

- Comment est-ce possible ? Tu es mon fils, fils d'Icare, tu dois voler !

- Et je suis épris de liberté, tout comme toi !

-…long silence….d’accord, Icarion, tu joueras, je volerai et Diane, ta mère, chassera…

- Merci, Père…

 

Apollon et Diane conversent.

 

- Merci, mon frère, d’avoir donner une lyre à Icarion.

- De rien, c’est un instrument merveilleux, bien mieux qu’une harpe.

- Tu savais ce qu’il en ferait ?

- Je suis son oncle.

- Tu lui as sauvé la vie !

- Non, je lui ai juste donné une lyre, chère sœur, c’est lui qui a fait le reste…

 

PS : Comme il est difficile de trouver un visuel correspondant à ce texte, je vous suggère d'imaginer les fresques suivantes dessinées par votre peintre préféré :
-  fresque n°1 : Icare apprend à voler à Icarion (on les voit tous les deux de dos avec leurs ailes)
-  fresque n°2 : Apollon donne une lyre au petit Icarion.


 

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour sashana Voila la mythologie revisitée d'une bien belle façon....à moins que ce ne ce soit réellement passé comme ça ??
J'aime beaucoup ce récit et ton blog.

A bientôt et merci pour ta visite..

Écrit par : syrius | 08/01/2007

Bonsoir Merci de ton passage sur mon blog et de ton commentaire.
J'ai lu les 4 premiers textes. "Le charme slave" est celui qui m'a le plus plu (mes lointaines origines y sont certainement pour quelque chose). Je viendrai lire tes autres textes quand j'aurai un peu plus de temps. Ce que j'ai apprécié dans ton écriture, c'est que j'ai tout de suite été transportée dans le monde que tu as créé et ce pour chaque histoire. Et le mélange légende-fiction n'est pas du tout pour me déplaire.
A bientôt, donc, pour un commentaire certainement plus riche que celui-ci

Écrit par : Kardream | 09/01/2007

Un texte que j'aime: l'art adoucit les moeurs!
A bientôt,

Écrit par : Eric | 07/03/2009

Les commentaires sont fermés.