11/01/2007

le sphinx, gardien de ses secrets

 
Sphinx

Conversation entre Isabella et le sphinx :

Isabella salue le sphinx :
- Bonjour, vous êtes devant une bien belle porte sculptée. Ne dirait-on pas une de ces portes indiennes qui ornent l’entrée d’un palais de Maharadja ?
- Pas exactement mais j’en suis le gardien et j’en suis très fier.
- J’avais remarqué que tu n’étais pas un gardien comme un autre ; tu es une belle statue vivante, un véritable sphinx avec un somptueux pelage félin et ton visage ressemble à s’y méprendre à celui du prince. Tu viens d'Egypte ?
- Non, je viens d’où vient mon maître.
- Et d’où vient-il ?
- Il vient d’où vient l’amour. Que fais-tu ici ?
- Ce n’est pas moi qui suis venue, ce sont mes pas qui m’ont guidée jusqu’ici.
- Le prince est-il là ?
- Oui.
- Est-il seul ?
- Je ne saurai te le dire.
- Pourquoi.
- Parce que je suis le gardien de sa porte et de tous ses secrets.
- As-tu laissé entrer quelqu’un d’autre ?
- Je ne peux te le dire.
- En voilà des mystères !
- Oui.
- Veux-tu entrer ?
- Je ne sais pas encore.
- Pourquoi.
- Parce que je ne sais pas ce que je trouverai derrière cette porte.
- On n’a jamais aucune certitude dans la vie.
- Sphinx et philosophe en plus !
- Oui.

- Puis-je entrer ?
- Si je te dis que tu ne peux pas, cela te dissuadera-t-il ?
- Non.
- Alors, entre.
- Sois gentil, n’as-tu rien à me dire ?
- Non…enfin si, tu es la seule à pouvoir entrer.
- Voilà une bonne nouvelle.
- Tu y vas ?
- Non, je voudrais plutôt qu’il vienne vers moi.

- Mais, tu es devant sa porte !

- Ne dis pas au prince que je l’aime, cela, je crois qu’il le sait, dis-lui simplement que je voudrais qu’il m’apporte une sphinge pour qu’elle garde ma demeure. Je trouve que cela ajoute de l’élégance à un lieu, il a décidément très bon goût !

- En voilà une idée intéressante !
- Quand le prince me l’aura apportée, je reviendrai te voir souvent…et te parlerai de cette sphinge…

- Excellente idée.

- Et puis non, dis-lui que je voudrais t’adopter !

- Voilà autre chose !

- Et puis non, beau sphinx, dis-lui n’importe quoi pourvu qu’il vienne, après tout, c’est toi le sage ! tu sauras dire ce qu’il faut lui dire, moi je ne sais plus que dire ou ne pas dire.

Et tu as du temps pour réfléchir, toi, tu ne bouges pas ! Je me demande bien pourquoi je l’aime ?

- Parce que Charmant, mon maître, le prince, est charmant !

- Oui, mais il y a autre chose. Finalement, ne lui dis rien, tu ne m’as pas vue, pas entendue, je ne suis pas venue et je repars de suite !

 

Juste à cet instant précis, dans un grincement bruyant, la porte s’ouvre et le prince apparait…encore plus charmant que jamais.

- Bonjour Isabella, de quoi parlez-vous tous les deux ?

- Euh, de rien.

- Ne parliez-vous pas de moi ?

- Euh, non…enfin oui…

Isabella sentit une myriade de papillons dans son ventre, ses jambes devinrent cotonneuses et elle s’évanouit...dans les bras du prince…

 

Commentaires

bonsoir... je viens te rendre visite à mon tour et... ce que je découvre ici ne peut que me plaire..
Je vais prendre le temps de m'y attarder et peut-être m'y perdre.. mais juste pour le plaisir!
A tout bientôt Sashana, sans aucun doute!

Écrit par : pierre de lune | 13/01/2007

Bonsoir Pour qu'il n'y ait pas de malentendu ou quoi que ce soit du genre, je tiens à préciser ce que j'entendais par "histoires" dans mon précendent commentaire: histoire=tout ce qui n'est pas citation.
J'ai tout lu sauf une histoire (j'ai la phobie des grenouilles et des crapauds, rien que le titre me donne froid dans le dos). Non seulement tu parviens à me faire entrer directement dans l'univers que tu crées à chaque histoire, mais tu parviens à m'emmener au-delà de cet univers, à stimuler mon imagination quant aux décors, aux personnages, à l'ambiance, aux questions que les personnages posent, notamment Isabella. J'ai particulièrement apprécié "De l'autre côté du miroir". Cette capacité à passer au travers et à pouvoir rester de l'autre côté, au pays où tout est comme dans les rêves, c'est une idée que j'affectionnerais, d'autant plus que j'ai encore les deux pieds bien ancrés dans l'enfance.
Pour ce qui est des citations, elles ne manquent pas d'originalité et sont sources de réflexion ou d'émerveillement, selon que je me pose des questions ou que j'approuve totalement ce qui est dit.
Je viendrai abreuver mes yeux aux fontaines de ton imagination, qui paraît inépuisable (et en cela, je pense que nous nous ressemblons).
A bientôt, au plaisir de te lire

Écrit par : Kardream | 14/01/2007

Merci Pour ta visite et le compliment. Toujours charmé par ton écriture....
Le sable mollement roule son étendue,
Et le scintillement des facettes polies
Brille comme mille feux d'ardentes pierreries,
Merveilleuses parures et gemmes inconnues. (Le sphinx de Rimbaud)

Écrit par : Alexandre | 15/01/2007

Les commentaires sont fermés.