28/05/2015

Le Phénix

phénix, sashana

Une vision de paradis…

Au loin, j’aperçus un oiseau au plumage chatoyant d’une incroyable beauté.

Surprise, je m’approchais de lui pour m’assurer qu’il était bien là; que je ne rêvais pas.

J’avais envie de le voir de tout près.

Alors que j’étais à côté de lui, en un clin d’œil, une gerbe de flammes jaillit du sol et l’oiseau se consuma sous mes yeux ébahis.

Il me laissa seule et désemparée.

Je ne vis plus qu’un vide blanc, une image sans vie.

Je me sentis abandonnée.

L’instant d’après, à mon grand étonnement, au milieu des cendres grisâtres apparut un œuf couleur d’albâtre qui se fendilla peu à peu.

Après quelques coups de bec, un oisillon adorable sorti de sa fragile coquille.

Un phénix naquit de ses cendres sous mes yeux.

Dans un mouvement d’aile, il s’envola haut dans le ciel avec la grâce et l’élégance d’un oiseau sacré.

Subjuguée par tant de splendeur, je ne pus m’empêcher de le suivre, de courir derrière lui.

Je me sentais libre et pleine de vie, sans entrave.

Je courus très vite.

Je voulais garder en moi l’image du phénix qui déjà m’échappait et devenait un souvenir.

J’enviais sa force et sa beauté.

Il était léger, vif et gracieux.

Il était divin.

Je le regardais disparaître au loin dans un bruissement d’ailes.

C’est là que je vis l’immortalité, goûtais l’éternité et touchais l’infini...

Et cela me donna le vertige...

 

Les commentaires sont fermés.